Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/216

Cette page n’a pas encore été corrigée


JSA BAR BAR

sous l’empire. On a ern que cette édition était due aux soins de ni— Ch.. Nodier, à cause dès lettres initiales. C ; N. que portent lesfrontispices ; 2° une nouv. édit. des Mémoires sur l’ancienne chevalerie, de Sainle-Palayc (1826), dont les frontispices portent le nom de Ch. Is’odier, qui, dit.on, n’y a pas eu la— moindre part. Barginelafonaé le Diable, journal dans lequel il a donné beaucoup d’articles ; il en a fourni aussi plusieurs au Pilote et à l’Observateur : comme membre dc la Société des Troubadours, Barginct a contribué au recueil poétique intitulé : les Muses du Midi { 1822—23).-.

BARIL (J.). Mélanges littéraires. Rochefort, impr. de Goulart, 1S23, iu-S.

La plupart des pièces de ce vol. sont en vers français, et oiit une traduction latine en. regard.

L’auteur a publié, dès ISI5, une Ode sur la rentrée dé S. M. Louis Xriïl à Paris, suivie de mon Conseil à l’armée. Rôchefort, imprimerie de Goulart, in-8 de iG pag.

BARIOT (Ch.-L.-Lanr.), pharmacien à Lyon. Essai sur l’air, considéré comme cause des maladies. Lyon, irnpr. de J. Roger, i8i2, in-8 de 20 pag.

Brochure tirée à 200 exempl. dont aucun n’a été mis dans le commerce : elle a été réimprimée à Paris, chez Rignoux, en 1S22, in-8 de 24 pag.

BARJAUD J.-B.), né àMontlnçôh, (Allier), vers 1786, mort à Leipsick, en 1S12…

— Bavard (le) et l’Entêté, comédie en 1 acte et en vers.’Para, Martinet, 1809, in-8, 1 fr.

—Conquête (la) de Moscou, ode. Paris, P. Blanchard, i8i2, in-S de 12 pag. 1 fr. — Description de Londres et de ses édifices. Ouvrage faisant suite à la Description de Paris. Paris, T.rcutiel et W&rtz, 1810, 1 fort vol. in-S, avec 42 planches, iS fr. Avec Landon.

— Homère, ou l’Origine de l’Iliade et de l’Ôdyssèe. Paris j irnpr. de Patris 1811, in-8 de 64 pag.

— Odes nationales.Paris, 1811, în-8.

On trouvé à la suite de ces Odes le neuvième chant dc Çharlcmagne, poëme dont l’auteur s’occupait, et qui devait en avoir vingt.

— Passage (le) du Niémen ; le Rétablissement de la Pologne ; l’Anniversaire de la naissance du roi de Rome ; odes suivies de Fragmeuîstraduits de JuvéuaI, deCIaudien, de Sénèque. Paris, P. Blanchard, 18 : 2, in-S de 20 pag., 7S c.

— * Poésies nouvelles, ou les, Premiers essais d’un jeune littérateur. Paris, Laurens, l8o5, in-S.

— Prise (la) de Moscou, stances. Paris, P. Blanchard, 1 it 2, in-S de 12 pag., 1 fr.

BARJOLE (de). * Lettres sur la ville et Ses eaux d’Aix-la-Chapelle. La Haye, Gosse, 1784.—Nonv. édit., côrr. et augm. Amsicrdartij 1786, 111-8.

. BARK.ER (l’abbé : Edm.)j. du collège des médecins de Londres.

— Essai sur là conformité de la médecine ancienne et moderne dans le traitement des maladies aiguës ; trad. de l’angl. par SCHOMBEKG. Nouv. édit., corr. et augm. par Lorry. Paris, Cavelier ; 17G8, in-12.

La première édition est d’Amsterdam, 1749’, in-S. L’abbé Barker a eu part à la traduction des Glariures d’histoire naturelle.

BARLAAM (S.). Actes (les) de S. Barlaa’m, martyr, tirés d’un manuscrit grec, et traduits en français avec des remarques et deux discours, l’un de S. Basile, l’autre de S. Jean Chrysostôme sur le même saint martyr, aussi traduits du grec (par le P. BALTHUS). Dijon, chez l’imp. du roi, 1722, in-12.

BARLESIO (Marin). Histoire de Scandérberg, trad. du lat., par le P. DOTOKCET. 1709, in-12.

BARLETTI DÉ SAINT-PAUL (Fr.-P.), membre de plusieurs sociétés savantes, né à Paris, le 8 février 1734, mort en la même ville, le i3 octobre 1869.

— * Dons (les) de Minerve aux pères de famille et aux instituteurs. Paris, i 788, in-8.

— Encyclopédie élémentaire, on Collection dé nouveaux traités des sciences et des arts, etc. Tom. Ier. 1788, in-4.

Ce vol. contient de nouveaux principes de grammaire et d’orthographe.

— Essai sur une introduction générale et raisonnée à l’étude dès langues, et particulièrement des laugues-française et italienne. Paris, 1756, in-12.

—*Moyen de se préserver des errenrs de l’usage —dans l’instruction de la jeunesse, ou Découverte de la meilleure manière possible d’enseigner les sciences et les langues aux enfants de l’un et de l’antre sexe, ouvrage encyclopédique contenant un corps complet des traités élémentaires, avec lesquels deux écoliers pourront facilement se donner des leçons tour à tour. Paris, [Bruxelles), Êrn. Pion, 1781, iu-4 C’est le premier cahier du premier vol. d’un ouvrage qui devait en avoir six.

—— Plan d’une Maison d’éducation natio.nale. Rennes, 17S4, in-S.

L’auteur ayant voulu introduire par cet ouvrage une administration un peu républicaine, on fil faire des cartons.

! —Principes (nouv.) de lecture propres à faciliter l’étude de cet art et celle de la prosodie et des éléments d’orthographe, Lyon, t.790, in-8…

T—Système (nouv.) typographique,.ou Moyen dediminuer de moitié, dans toutes