Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/18

Cette page n’a pas encore été corrigée


xyi DISCOURS

de ichaque.écrivain, et, ses ouvrages originaux-, et les traductions qu’il a faites des auteurs étrangers ; en sorte : que l’on chercherait en vain : à savoir quelles sont les diverses traductions que nous possédons d’Homère.j de Virgile, du Dante, de Cervantes, de Pope, de-Schiller, etc. j etc., si l’on ne se rappelait pas préalablement les noms ; des écrivains français qui ont traduit leurs ouvrages. Cet inconvénient, attaché au plan trop restreint de nos ; prédécesseurs a disparu dans notre France littéraire.’..’.

Jusque-là, les Bibliographies avaient, été classées alphabétiquement, d’après lès noms des auteurs. Ce système est, sans contredit, lé plus convenable pour.les livres destinés, à faciliter les recherches. Bien que l’ordre alphabétique, a dit M. Pariset « dans son Discours : sur les sciences ; médicales, soit purement « conventionnel, une longue habitude nousl’a rendu tellement fa« milier, qu’il est devenu comme une partie de : notre entendement,

  • etsemble être né avec nous ; ; et à cause de cela même, il serait très« difficile, de lui substituer un. ordre plus commode „et plus éxpédi« .-.tjf. : ; » D’ailleurs, en matière bibliographique-, l’ordre alphabétique

des noms d’auteurs offre des ; avantages particuliers, puisqu’illaisse apercevoir, d’un : seul coup-, d’œil la collection des travaux dé chaque écrivain, en sorte qu’il suffit de rappeler le noni des écrivains quiiont cultivé.les diverses branchés des connaissances humaines, pour arriver à l’instant, avec facilité, aux mêmes résultats qu’on aurait obtenus au moyen, de l’ordre’systématique.

Un second Allemand, Fleischer, voulant s’occuper de Bibliographie française, conçut l’idée, selon nous assez-malheureuse, de suivre l’ordre alphabétique des titres. Ôi rien n’est moins aisé ni moins, commun, que de se rappeler ; avec.une précisiou parfaite les jitres.des livres ; et pourtant : cette précision— parfaite aurait été 1 indispensable pour faire/des recherches dans la Bibliographie de Fleischer ;, avec proniptitude : et avec succès. C’est déjà une chose assez difficile que ; de ; retenir : dans.sa mémoire le nom des écrivains ; Or, dans le système que nous, critiquons, le nombre de mots représentant les noms des écrivains, doit être multiplié par un nombre beaucoup plus grand de mots à retenir, représentant le nombre d’ouvrages que chacun d’eux a faits. Encore il ne suffira pas..toujours de.retenir le premier, mot du titre de ces ouvrages, qui étant, souvent ; une particule, ou une préposition, ne fournit