Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/140

Cette page n’a pas encore été corrigée


loS AUI5 AUB

..ATJEM, pseud. Voy. JAMET (P.-C.).

.ATKOMËTE, de Marathon. Appel aux Grecs ; tràd.’idugrec moderne, avec la proclamation d’Ypsilanli aux Français (par. M..GUÈRI-.IER BEDUMAST )-. Parisfimpr. de Baudouin fils, 1821, in-18 de 3o pag.

ATTERBOLL (Mrs : ). Peter-thc-Crùei, king of Castille and Léon, an histbricàl play in five actsAngers., Pavie, 1818,

iu-X2. ….- :

’ATTAIGNANT (l’abbé 1 Voy. LATTAI GNAKT. ’’

ATTUjjONELLIMich.). Mémoire sur .les eaux minérales de Nuples et sur les bains de vapeur, avec des dissertations pathologiques et pratiques sur le traitement de diverses maladies par leur moyen, et lés eaux minérales en générale Paris, iÇolas, iSo4, in-8, 2 fi ; « » "’.

— Mémoire’sur’Topium. Paris, , VPan— ckoucke, i8b3, in-8, i fr. 5p c.

« » AUBAÏS. Toy. BASCHI D’AtJBiis…

AUBAN (le marq. de St.). Toy. SA’IKTACEAN…

AÙBlNEL (Ant.) 
, împrini.-lib..’.Catalogue.des vlivres’de la bibliothèque dé

M. le marquis, de Cambis-Yèlléiôn. Avignon, , i774, r1in-ra….- ...’…..,

AUBANEL ; membre de l’Académie dû" Gard et de la Société des antiquaires de France..’' : ’..’..’.'’.-’— "’.'. —

.. On lui doit une traduction des Odes d’Anacréon, en vers languedociens qui a eu /deux éditions ; quelques —morceaux’, dam ; la. Kotice : (annuelle’ : ) des travauxde rAoadémie du Gard.

AUBARET.* Lettreauxagriculteursjctc. AToy.YIALAKS.

. AUBENTON (d’.). Voy. DAUBEKTON.

AUBÉPINE (le marq. de V). Le Château de Saint-Alpiu, où la Forêt. Paris, Barba ; Pigoreaii, 1802, 2 vol. in-12. ——’* Revenants’.(.les) véritables,’ou les Aventures’dn chevalier de ïlorriy. Paris,’ Barba, an « iiv (1806), 2 vol. ih-T2. »

ATJBER.— Mémoire sur la nécessité ; qu’il y a de conserver, de mriltiplier, de réunir dans les départements les chefs-d’œuvre de l’art, et en particuliercêuxde la commune de Rouen ; suivi d’observations sur le même sujet, par B. VAUQCEEIK. Rouen, X 797, 111-4. — Mémoire sur— le’gisement’des côtes du département de la Seine-Infériéuré ;. sur l’état actuel de ses ports, tant sur la Manche que sur la Seine, sur les moyens de les perfectionner, et sûr les canaux qu’il serait

utile d’y établir pour faciliter la navigation intérieure. Rouen, 179a, in-4.

— Rapport sur les moyens à prendre pour améliorer.les troupeaux et perfectionner les laines dans le département de la Seine-Inférieure, et dansla république ; avec des pièces el des notes y relatives. Rouen, 1795,’ in-4…-.

— Rapport sur les prix nationaux d’agriculture du département de la Seiuè-Inférieure, avec des notes y relatives. Rouen, 179 » j in-4.

AUBER (Ch.-Ed.). Découverte d’un procédé simple et facile pour conserver pendant plusieurs années le flaide vaccin intact, etc. Paris, i8o5, in-S.

  • —Traité complet et observations pratiques

sur les maladies vénériennes, trad. deTïtàl. Voy. Giniixo. :

AUBERGIER, phàrmacien-cbimistè, à Clermont-Fèrrand.’.. « ’ »..’, —— Mémoire sur la’culture de.la vigne, l’art de faire les vins, et sur la distillation des éaux-de-vie de marc en particulier,.et de l’alcohol en général..Paris et ClermontFèrrand, 1820, in-8 de 32 pag. —— Méthode (ïiouv.) de vinification, ouvrage ; : qui traite.de la culture de la vigne, ; de la théorie de la fermentation vineuse, de l’art défaire j par un nouveau procédé vi-nificateur, ; le meilleur vin possible, de le conserver et de le coller. Paris, M’"" Hu- zàrd,.iSi : 5 j m-12, avec une planche, 3 f r. 5o c.. .

AUBERT (M »). : Chàïmes (lesydé la’so-ï. ciété du Chrétien. Pdris Jacq. Estienne,

l73o,.inrI2-..’… .. : …… ;..,’;…’.. : : "……..

AUBERT, prêtre’dé là congrégation de SaiutrSulpice. * Leçons,.élémentaires d’A rilhmétiqùe, d’Algèbre et de Géométrie. Avignon, J.-L. Niel, 17.87, in-8 avec fig.

AUBERT, chambellan. Mémoires sur les événements qui se rapportent à la réoccupation de’Hambourg.parles Français,.à l’époque : du; 3o mai i-S 13, : à la’campagne

dé l’arméê’.gàllo-danoïse’.deT8i ; 3 ! à i ; 8i4, dans le Méçklenbourg ;, leLânénbourg.et Je Holstein-, jusqu’au traité de paix de Kiel, du 14 janvier 1814, an Blocus’de Ilambourg par l’armée russe, dite de Pologne, depuis la paix sus-énoncée 1. jusqu’à Téva-cuatiou’définitive de cette opiacé par lés Français, à la £11 de mai i8l4; , et à l’organisation du— Holstein par l’armée russe sus—, dite, depuis ce temps jusqu’à’son départ en janvier 1S15. Paris, chezlesmarch.de noM., i8a5, iu-8, 3 fr.