Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/120

Cette page n’a pas encore été corrigée


88

ARI ARI

— Il medesimo. Parigi, Plassan, 1795, 4 vol. in-8, con rami di Cochin, Moreau e Eisen, intagliati da Delaunay eu altri ; et pap. vél., snr format in-4.

Édition très-peu correcte.

— Il medesimo ; -con argomenti, dichiaraziont ad ogni canto, ed indice de’nome proprj e délie materie principali ; nuova ediz, nella quale si e adoperato il modo più. simplice de notare le voci coll’accento di prosodia. Arenione, Seguin rnaggiorc, 1816, 8 vo) in-18, i5 ir., ovvero Parigi, Aillaud, i8i8, S vol. ïn-18, 16 fr. — Allra ediz., publicata da BUTTURA. Parigi, Lefèvre, 1821, 1820, 8 vol. in-32, pap. vél., 18 fr.

Cette dernière édition fait partie de la Jlibliotliced poetica italinna, publ. par Buttura.

— Roland furieux, poëme (chants 1 à xrn), trad. en vers français. Paris, LAlong, 1S22, in-8, avec portr., 5 lr.

— Le même, trad. par CAVAILHOK. 17761777, 3 vol. in-12.

—— Le.’même : Essai de traduction en vers du Roland furieux (par DuroNT, de Nemours). Paris, Jombert, 1781, in-8.—Nouv. édit. (contenant 3 chants, avec le texte). Paris, F. Didot, 1812, in-8. —— Le même. trad. par L. DUSSIEUX. Paris, 1775-1783, 4 vol. in-8, ornés de a3 fig. de Cochin, 36 à 48 fr.; et gr. pap., sur format in-4, 60 à 7 a fr.

’Traduction qui n’est recherebée qu’à cause des belles gravures dont elle est ornée, et dont la beauté des épreuves détermine seule les prix indiqués cidessus.

— Le même, trad. par (Nie.-Et. FRAMERY et PAKCKOUCRE (avec le texte). Paris, Plassan, 1787, 10 vol. iu-18, 25 à 36 fr.

Traduction recliercbée comme étant la plus exacte.

—Le même (l’Arioste moderne, où Roland

furieux), trad. en franc, (par L. Gén. GOMEZ DE VASCOKCELI, E, dame Gillot deBeaucôurt) ; nouv. édit., rev., corr. et augm. Paris, Jacq. Bienvenu, 1720, 2 vol. in-12, orn. de fig….

La première édition est de i6S5.

— La même, imitée de l’ital. en vers franc., parCh.-Hon. LABORIE. Perpig., 1802, in-S.

— Le même, traduction nouvelle, par M*** (J.-15. DE MIRABEAU). La Baye (Paris, Barrais), 1741, 1758, 1775, 4 vol. in-12.

Traduction peu estimée.

— Le même, nouv. traduct. de l’ital., par le comte Arm.-L.-El. DE TRESSAS, suivie de l’extrait de Roland l’amoureux deBojARDo. Paris, 1980, 5 vol. in-12 ; 1796, 6 vol. pet. iu-8, pap. vél. et ornés de belles grav. ;

1S04, 4 vol. in-8, avec figures, 24 fr. Paris, Depelafol, 1S1S, G vol. in-18, avec figures, 9 fr. ; Paris, Lebègue, 1822, 7 vol. in-12, 14 fr. ; Denn, 1824, 7 vol. in-18, 10 fr. ; Pigoreau fils, 1824, 4 vol. in-32, 8 fr. ; Paris, Parmentier, Froment, 1826, 6 vol. iu-18, 9 fr.

Traduction qui a plus de réputation que de mérite, car elle manque de fidélité. On y trouve ordinairement joint l’extrait de Roland l’Amoul-eux.

— Satires (ses), traduites en franc, avec le texte en regard ; précédées d’un aperçu sur l’auteur, et accompagnées de notes explicatives. (Par M. TRÉLIS, de l’Acad.’de Lyon). Lyon, Laurent, 1826, ïn-8, avec un portr. 5 fr.

ARISTARQUE aslron.grec. Aristarchi de magnitudinibus et distnntiissolis et limai, gr. et lat., cum scholiis, etc. Edid. FORTCA D’URBAK. Parisiis, Ve Duminil-Lesueiir, 1810, in-8, 10 fr. ; pap. fin, 12 fr.

Les épreuves du texte grec ont été.revues par MM. Laporte-Dutlieil et de Sainte-Croix, membres, de l’Institut. M. Dclalande, autre membre de l’Institut, a revu cette édit. pour la partie astronomique.

— Traité sur les grandeurs et les distances du soleil et de la lune, trad. en français pour la première fois, parle comte FORTIA D’TJRBAK. Paris, F. Didot, 1823, in-8, avec 3 planches, 5 fr’.

Les trois plancbcs de cette édition sont nécessaires pour l’intelligence de l’édition grecque et latine. Br.-d-L-t.

ARISTENÈTE, epistol. grec. AristEcneti Epistoloe, gr. et latin. Ad fidem cod. Vendob. resensuit ; Merceri, Pauwii, Abreschii, Huetii, Lambecii, Bastii, aliorum notis, suisque instruxit, JOS.-FR. BOISSOHADE. Parisiis, Dcburefrères, 1822, in-8, 16 fr.

— Lettres (ses), auxquelles ou a ajouté les lettres choisies d’Alciphron ; trad. du grec. Londres, 1 739, pet. in-12.

— Les mêmes, traduction française, par LESAGE ; nouv. édit. Lille, Le Houcq ; vers 1794, in-18.

La première édition de celte traduction est de Rotterdam/Dan. de Graffe, 2695, 2 vol. in-12 : elle a été réimprimée ensuite dans une compilation de Mercier, de Compiègne, intitulés : Manuel des Boudoirs, 1787.8S, 4 vol. pelit in-12.

— Les mêmes, traduites en français (par MOREAU) Cologne (Paris), 175a, petit in-8.

Traduction incomplète. . F.-J. Bast a publié une Lettre critique à M. F..J. Boissonade.sur Antonîus Liberalis, Partbcnius et Aristencte. Paris, Hcinrichs, iSo3, in-8.

F. Turbèn a publié, comme traduit du grec, d’Aristenète, un fragment intitulé : les Faveurs du sommeil f ce fragment est de Turben même.

Er-d-L-t.