Ouvrir le menu principal

Page:Publications de la société d'archéologie dans le duché de Limbourg, volume 1 , 1864.djvu/56

Cette page n’a pas encore été corrigée


En creusant, il y a quelques années, le terrain dans la rue qui mène à Kunraed, on a également mis à jour une chambre entière du temps romain, encore en bon état, que malheureusement on a démolie; en plusieurs endroits on trouve en outre des amas de tuiles; même on a découvert un four rempli de tuiles dont la cuisson n’était pas encore faite.

Une autre preuve plus concluante pour trouver l’emplacement de Coriovallum à Heerlen, c’est que sur le terrain qu’occupe la maison de la maréchaussée à Heerlen, se croisent deux anciennes routes, se dirigeant vers Tongres (1), Juliers, le Rhin (2) et Tudderen (3).

On a retrouvé les restes de ces routes, dont il est souvent parlé dans les anciennes annales et chartes du XIIe siècle, quand elles existaient encore presqu’en entier comme chemins pavés en plusieurs endroits; et il serait extrèmement intéressant de faire des fouilles, pour déblayer ces reliques du temps romain, encore enfouies à Heerlen et aux environs.

Conduits par des hommes intelligents, ces travaux ne pourraient avoir que des résultats heureux.

Jos. Russel.      

(1) Cette route passait la Meuse non loin d’Eysden, et a été retrouvée en 1771 entre Haasdal et Ingendal.
(2) Cette route passait à Aix-la-Chapelle.
(3) La croissance des grains entre Leijenbroek et Winteraak, près de Watersleyde, indique en été à l’approche de la moisson, par le terrain pierreux la direction que prenait cette route, qui passait près de Sittard, et qui a été retrouvée en grande partie, comme il résulte de la carte du professeur Reuven.