Page:Proust - Pastiches et Mélanges, 1921.djvu/49

Cette page a été validée par deux contributeurs.


discours et voyons ma balade. » À quoi le juge pour lui donner la réplique : « La balade, à mon goût, est une chose fade. » Personne de plus versé dans le répertoire moliériste que ce juge. Etc.