Page:Proudhon - Manuel du Spéculateur à la Bourse, Garnier, 1857.djvu/393

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La même loi autorise les Compagnies du Nord et de Strasbourg à raccorder les gares de La Chapelle et de La Villette.

Avec le chemin de Ceinture, Paris est sur le même pied que Lyon, Rouen, et autres villes jadis d’entrepôt. Ce n’est plus qu’un lieu de passage, le carrefour de la France, boulevard des modes, foyer des arts et des sciences, séjour de plaisir et de consommation : ce sera de moins en moins un centre manufacturier et industriel.


RÉSEAU PYRÉNÉEN.


Ce réseau, voté dans la session de 1856, n’est pas encore concédé. Il comprend 652 kilomètres :

1° De Toulouse à Bayonne par Saint-Gaudens, Bagnères
de Bigorre, Tarbes, Pau, Orthez
     328 kil.
Embranchement de Foix par la vallée de l’Ariége 71
— de Ramous à Dax 28
2° D’Agen à Tarbes par Auch et Rabastens (continuation
de la ligne de Paris à Agen par Limoges et Périgueux)
138
3° De Mont-de-Marsan à Rabastens 87

La dépense est évaluée à 138,059,395 fr., soit 208,320 fr. par kilomètre.

Les produits bruts sont évalués à 12,352,697 fr., et le produit net à 6,176,340 fr.

Ce revenu, capitalisé à 5 1/2 0/0, représente un capital de 112,297,236 fr. La différence entre ce chiffre et les devis est de 26,762,059 fr., soit, en nombre rond, 26 millions de subvention à fournir par l’État. — La ville de Toulouse offre de plus 1 million.

L’État garantit pendant 50 ans un intérêt de 4 0/0 du capital de 112 millions, soit une annuité de 4,480,000 fr. ; il sera admis au partage des bénéfices au delà de 8 0/0.


CHEMINS DE FER INDUSTRIELS.


Nous n’avons point compris dans notre revue les chemins de fer spécialement affectés à l’exploitation des mines ; la plupart sont la propriété des Compagnies minières. En voici la liste :