Page:Proudhon - Manuel du Spéculateur à la Bourse, Garnier, 1857.djvu/381

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Documents statistiques, et la part contributive de l’État à 51,500,000 fr., soit 29 0/0.

Les Subventions de l’État s’élèvent à 51,500,000.

Les Actions étaient, d’après la première constitution, au nombre de 134,000, représentant un capital de 67 millions. Par modification approuvée le 11 août 1856, il a été émis 89,334 actions nouvelles, au cours de 700 fr., payables : 250 fr. comptant ; 250 fr. du 2 au 10 janvier 1857 ; 200 du 1er au 10 juillet 1857. — Elles touchent 4 0/0 pendant la durée des travaux (échéance en janvier).

149,788 Obligations émises à 285 fr. libérées, remboursables à 500, de 1859 à 1957 ; 15 fr. d’intérêt (janvier et juillet).

L’assemblée se compose des propriétaires de 40 actions.


CHEMINS DE FER DE BORDEAUX À LA TESTE.
(Siège social à Bordeaux. — Bureaux à Paris : 15, place Vendôme.)


Cette ligne, d’un parcours de 52 kilomètres, a été autorisée par la loi du 17 juillet 1837, et adjugée, le 26 octobre de la même année, à M. Fortuné de Vergès, pour 70 ans. La Compagnie anonyme, autorisée par ordonnance du 28 février 1838, était au capital de 5 millions, représenté par 10,000 actions. Une capitalisation d’intérêts accordée à MM. E. et. I. Pereire a fait créer à leur profit 5,000 actions nouvelles. — Emprunt, 1,047 obligations remboursables à 1,250 fr.

Ce chemin, loin de produire des bénéfices, n’a jamais fait ses frais. L’État a dû, à plusieurs reprises, en prendre l’exploitation, y affecter des crédits, le mettre sous séquestre, Cette défaveur a sans doute empêché qu’il fût compris dans la grande fusion d’Orléans. Le service en est affermé, comme nous venons de le voir, à la Compagnie du Midi pour 99 ans. C’est la tête du chemin de Bayonne.

La Compagnie fermière prend à sa charge les dettes et les