Page:Proudhon - Manuel du Spéculateur à la Bourse, Garnier, 1857.djvu/380

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHEMINS DE FER DU MIDI ET CANAL LATÉRAL À LA GARONNE.
(Siége social : Paris, 15, place Vendôme.)


Sous cette dénomination sont compris les prolongements de Bordeaux sur l’Océan, sur la frontière d’Espagne et sur la Méditerranée, ainsi que le canal latéral à la Garonne.

Par décision du 24 août 1856, la concession des chemins du Midi a été accordée à MM. d’Eichtal, E. André, E. Pereire, I. Pereire, Audoin, etc. Les Statuts de la Compagnie anonyme ont été approuvés le 6 novembre 1852.

Longueur exploitée, d’après l’Indicateur des Chemins de fer, 460 kilomètres :

Bordeaux à Bayonne 198 kil.
Lamothe à la Teste 13
Bordeaux à Toulouse 257

À construire, 353 kilomètres :

Toulouse à Cette 231
Embranchement de Mont-de-Marsan   37
—— de Perpignan 60
—— de Pézénas 25
Longueur du canal 209

La durée de la concession est de 99 ans, à dater de l’achèvement des travaux ; elle doit prendre fin le 24 août 1957. — L’État accorde une subvention de 35 millions pour la ligne de Bordeaux à Cette, et de 16,500,000 fr. pour celles de Narbonne et Perpignan. — Il garantit, pendant 50 ans, un minimum d’intérêt de 4 0/0, et l’amortissement d’un emprunt à contracter de 51 millions ; il garantit également l’intérêt à 4 0/0 du capital de 67 millions. — Après l’achèvement des travaux, il a droit à la moitié des bénéfices au delà de 8 0/0.

La Compagnie a pris à bail l’exploitation du chemin de fer de Bordeaux à la Teste aux conditions que nous dirons ci-après :


état financier de la compagnie.


Le coût du réseau est évalué à 175,488,417 fr. par les