Page:Proudhon - Manuel du Spéculateur à la Bourse, Garnier, 1857.djvu/219

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le tirage au sort des obligations remboursables a lieu le 1er mai et le 1er novembre. Les remboursements s’effectuent aux époques fixées pour le payement des intérêts. L’emprunt doit être complètement amorti en 1871.

1er numéro ................................. 50,000 fr.
2e ———— 20,000
3e ———— 15,000
4e ———— 10,000
5e et 6e, chacun 5,000 10,000
Du 7e au 12e, chacun 3,000 18,000
Du 13e au 20e, chacun 2,000 16,000
Du 21e au 34e, chacun 1,000 14,000
Du 35e au 59e, chacun 500 12,500
Le 60e, en moyenne 2,500


EMPRUNT DE 1855.


Cet emprunt a été réalisé au moyen de 150.000 obligations, émises à 400 fr., produisant 15 fr. d’intérêts payables le 1er mars et le 1er septembre ; elles sont remboursables à 500 fr. en quarante ans , à partir de 1858. Les tirages ont lieu le 1er février et le 1er août; ils ont commencé en août 1855. Les quinze premiers numéros sortants partagent 150,0001er fr. de lots, ainsi répartis :

1er numéro ................................. 100,000 fr.
Du 2e au 5e, chacun 10,000 40,000
Du 6e au 15e, chacun 1,000 10,000


ANNUITÉS DES PONTS.


Le péage sur les ponts de Paris fut supprimé après la révolution de février, et la ville dut prendre à cet effet tels arrangements que de droit avec les concessionnaires.

Au nombre des sociétés à indemniser se trouvait la compagnie dite des trois vieux ponts (pont d’Austerlitz, de la Cité et des Arts), déjà attaquée en 1847 pour perception illégale de péage. Comme elle avait gagné son procès, la ville dut reconnaître la prolongation du bail qui lui concédait le droit de taxe jusqu’en 1897, et c’est à titre d’indem-