Page:Proudhon - De la création de l’ordre dans l’humanité.djvu/82

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Les Pythagoriciens : L’idée est l’objet du raisonnement démonstratif. D’autres : L’idée est un nombre.
Platon : Les idées sont les types éternels ou les modèles des choses, et les principes de notre connaissance, auxquels nous rapportons par la pensée l’infinie variété des objets individuels.
Descartes : L’idée est la forme de chacune de nos pensées, par la perception immédiate de laquelle nous avons connaissance de ces mêmes pensées.
Locke : Ce qu’on nomme idée est l’objet de la pensée.
Condillac : Une idée est une sensation transformée.
La Romiguière : L’idée est un sentiment distinct.
Destutt de Tracy : L’idée est une vue, une perception, enfin une connaissance quelconque.
Buffon : Les idées sont des sensations composées.
Bonnet : L’idée est toute manière d’être l’âme, dont elle a la conscience et le sentiment.
Kant réserve le nom d’idées aux catégories de l’entendement, revêtues par la raison du caractère de l’absolu.
Baron de Reiffenberg : L’idée est ce que chacun sait.


Assez de galimatias. Nous pouvons définir l’ontologie : Science qui a pour base la facilité de parler, et l’impuissance d’examiner. (Montesquieu.)

125. Morale. La philosophie revendique la morale comme partie intégrante de son domaine.

Aux yeux de la critique, l’étude de la morale ne constitue point une science, ni même une section de science : c’est un recueil de préceptes et de règles de conduite empruntés à l’esthétique, à l’hygiène, à la physiologie, à l’économie politique, à la psychologie, etc. ; en un mot, aux différentes sphères de la science. L’obligation morale consiste dans l’adhésion forcée de la raison aux lois de l’ordre.

Ainsi, devoirs sociaux, ou rapports de l’homme à l’homme : matière d’économie politique.

Tempérance, chasteté, politesse : matière d’hygiène, de physiologie et de goût.

La morale, je le répète, est cet ensemble de motifs destinés à régler nos actions et à servir de frein à nos penchants ; c’est la pharmacie de l’âme, comme disait l’Égyptien Osymandias : ce n’est point une science, c’est une encyclopédie.

126. Les philosophes l’entendent autrement : selon eux, la morale naît tout entière de la psychologie, de la connaissance du