Page:Proudhon - De la création de l’ordre dans l’humanité.djvu/398

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rien : en croit former des écrivains ; on n’élève que des greffiers.

583. Tant qu’on ne suivra pas, dans le progrès des études, mode naturel de spécification et de dédoublement, les trois quarts des élèves, jusqu’au moment où ils seront affranchis de l’école, seront condamnés à une incurable médiocrité. Je sais que les enfants ne montrent pas d’abord des facultés égales, et que, dès la croix de par Dieu, il se manifeste des inégalités affligeantes… Ces inégalités, souvent plus apparentes que réelles, tiennent surtout à ce que le développement de la vie et de la raison ne se mesure pas selon le temps, mais qu’il a lieu par secousses irrégulières, par crises et par fougues. Il est aussi des caractères impénétrables, des natures excentriques, pour lesquels les méthodes ordinaires sont impuissantes, et que l’on se hâte de condamner faute de savoir les comprendre. La nature vivante et réfléchissante ne suit pas, dans ses progrès, la marche didactique de l’école : souvent la capacité se cache, puis éclate tout à coup, au moment où l’on s’y attend le moins. Tel qui n’aura rien appris chez le maître d’école, parvenu à dix-huit ans, à cette époque de fièvre, de passion et d’enthousiasme, deviendra maître sur le chantier, à la manœuvre et aux exercices. De la hache et de la pioche il remontera à la lecture et au au calcul : le dédoublement des connaissances, pour lui, semblera suivre une marche rétrograde. C’est que tout est commencement et fin pour la nature, et que, sur quelque point de l’âme qu’elle appuie le compas, elle y décrit la série et y fait naître l’intelligence.

Attendre patiemment l’heure du berger, épier la nature, saisir la pensée au moment de son éclosion, sont des choses que l’on ne pratique pas dans nos écoles : la méthode, conçue dans le cerveau d’un ministre ou d’un commis, est tracée ; la destination de l’élève est arrêtée par sa famille : marche, enfant ! marche, jeune homme ! Les conditions qu’on te fait sont antipathiques à ton âme : n’importe, tu t’y soumettras, ou tu ne seras qu’une bête.

584. Comment ne voit-on pas qu’en tout homme l’activité obéit à une tendance particulière ; que cette tendance, nécessairemement spéciale, est le principe de la capacité future ; que c’est au maître à la deviner, à s’en saisir, à s’y placer comme en un foyer, pour de là opérer en tous sens et selon toutes les directions.

Votre élève est-il né entreprenant et dévastateur ? aime-t-il à s’exercer sur le bois, la pierre ou le fer ? son cerveau, doué d’une grande puissance d’objectivation, n’admet-il que des représentations concrètes et des images ? Gardez-vous de débuter avec lui par des abstractions et des lois. Donnez-lui des outils à manier, des arbres ou des pierres à équarrir : le temps viendra où de la