Page:Proudhon - De la création de l’ordre dans l’humanité.djvu/288

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Qu’est-ce qui, aux dix-septième et dix-huitième siècles, fit décliner si rapidement et périr dans le marasme la noblesse française ? La nullité politique et l’inertie courtisanesque auxquelles elle fut condamnée par Richelieu.

À Saint-Étienne, à Mulhouse, et dans tous les grands centrée d’industrie, la corruption et la barbarie du peuple sont effroyables : comment s’en étonner, si, tout en faisant la manœuvre, ce peuple n’apprend pas à travailler ; si l’organisation de la société où il se trouve le lui défend ; si ceux qui le mènent, aussi brutes que lui et cent fois plus immondes, ont intérêt à maintenir cet état de choses ; si ces indignes maîtres sont soutenus par le pouvoir, qu’ils soutiennent à leur tour ?… — Appellerai-je travailleurs des malheureux à figure humaine, passant leur vie au fond d’une mine ou dans l’infection d’un atelier, et répétant sans fin la même parcelle de travail, comme le pilon d’un mortier, le battant d’une cloche, le marteau d’une forge ?

C’est dans le bas peuple, parmi les servantes et les ouvrières, que la prostitution se recrute et se propage ; se peut-il autrement ? Sans compter la médiocrité des salaires, qui contraint les filles du peuple à troquer contre du pain et des chiffons le loyer de leurs charmes [1], où prendraient-elles l’instruction qui donne, avec l’étendue des idées, la noblesse des sentiments, la fierté, la délicatesse et la pudeur ? Encore si, dans l’intérêt même du plaisir, les amants de ces créatures leur apprenaient à penser, à travailler !… Impossible : la jouissance ayant précédé la raison étouffe la pensée dans son germe : ce n’est plus une femme que vous serrez dans vos bras ; c’est une femelle, moins que cela, une louve, disait le latin.

427. À quelque degré d’habileté que parvienne, dans sa spécialité atomique, l’homme-machine, gardez-vous de croire que la production en retire aucun avantage : les lois de la nature ne sont jamais impunément violées ; et ce qui nuit à l’âme de l’individu ne profite point à l’économie sociale.

Le premier fruit du travail parcellaire est de multiplier les incapacités, par conséquent de rendre plus précieux les contre-maîtres, chefs d’ateliers, directeurs et ingénieurs, et de créer à leur profit

  1. À Lyon et à Saint-Étienne, les sultans accapareurs de travail et leurs vizirs ont perfectionné l’esclavage des femmes : ils ne les payent plus, ils ne les nourrissent pas, ils ne leur donnent rien ; ils daignent leur accorder de l’ouvrage. Ainsi la femme se prostitue d’abord pour travailler, puis elle travaille pour vivre ! Tout n’est pas dit encore sur la propriété ! Vivre en travaillant ou mourir en combattant, à la bonne heure ; mais travailler en se prostituant, c’est trop.