Page:Proudhon - De la création de l’ordre dans l’humanité.djvu/286

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


unifiante, organisatrice, entre en exercice ; que ses idées se classent, se groupent et se coordonnent. Je ne répéterai point ici que ce mouvement de la pensée s’accomplit d’abord spontanément et d’une manière insensible, jusqu’à ce que la raison, ayant conscience de sa propre loi, se gouverne seule et rende sa marche plus rapide. Je ne redirai pas non plus que ce qui fait la différence des capacités, pendant la première période de l’éducation humanitaire, est l’inégalité de la faculté synthétique dans des individus, inégalité d’autant plus grande, que le développement de cette faculté rencontre plus d’obstacles, soit dans l’essor passionnel de l’homme, soit dans le milieu social qui l’entoure. Je me renferme dans mon sujet.

422. Le Travail, comme l’Univers, comme la Raison, ne revêt des formes pures et régulières qu’autant qu’il est groupé, composé, sérié dans sa division. Fractionné en parcelles infinitésimales, ou réduit à ses derniers éléments, le travail est, pour celui qui l’exécute, chose inintelligible, abrutissante, stupide.

423. Au reste, la pratique sociale, tout imparfaite qu’elle soit encore, dépose formellement à cet égard. Les premiers travaux de l’homme sont la chasse, la pêche, l’agriculture, les bergeries : or, quel déploiement d’idées, quelle activité d’imagination ne provoquent pas en lui ces différentes occupations ? Ce n’est pas la faute du travail, c’est celle de notre paresse, de nos préjugés, de nos superstitions, si lés travaux dont je parle ne tiennent pas encore le premier rang dans la société ; si les malheureux qui en sont chargés forment presque partout la dernière classe de citoyens… — La métallurgie est venue après, puis la tisseranderie et les autres arts. Or, je vous le demande, que de choses peuvent se trouver entre le marteau et l’enclume ! que de merveilles autour d’un écheveau et dans le fond d’une navette ! que de goût et de délicatesse sous le ciseau et le rabot !

Ainsi spécialité, c’est en même temps synthèse, composition, série ; ces deux formules se convertissent l’une dans l’autre. Car, si espèce n’était pas série, elle serait élément, atome, unité simple ; elle ne serait pas espèce.

424. Soit que l’homme crée ou imite, soit qu’il agisse ou qu’il pense, il est producteur ou contemplateur de séries ; sitôt que dans son travail la sériation est suspendue, on voit son esprit baisser et son intelligence s’éteindre. Nous l’avons dit plus d’une fois : les plus grands génies dont s’honore l’humanité ont été des trouveurs de séries ; cette observation suffirait seule pour nous dévoiler les causes prochaines de l’ignorance et de l’incapacité. Par cela même que la spécification et la composition du travail entretiennent et