Page:Proudhon - De la création de l’ordre dans l’humanité.djvu/267

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


faitement identiques : comment en serait-il autrement ? Les biens de la nation sont communs à tous ; le droit de propriété est une fiction légale, dont nous reconnaîtrons plus tard l’utilité pour la formation et la mobilisation des capitaux, la responsabilité du travailleur et la liberté individuelle : quant aux produits du travail, puisque c’est leur utilité qui les rend susceptibles d’échange, il y a contradiction à supposer que le prix de vente soit supérieur ou inférieur à l’utilité du produit. — C’est un fait, dira-t-on, attesté par l’expérience de tous les jours. — Dites que c’est une perturbation sociale, le déplorable résultat de notre défaut d’organisation ; mais n’érigez pas en aphorisme un fait de désordre, et dont l’intensité est d’ailleurs en décroissance.

393. Admirons l’inconséquence des économistes.

Après avoir posé comme principe d’économie politique la distinction de la valeur utile et de la valeur en échange, ils s’efforcent par tous les moyens que la prudence suggère d’en conjurer les effets, et de ramener la pratique égarée à sa norme éternelle. Car, quel peut être le but de ces immenses statistiques industrielles et commerciales, de ces longues enquêtes, de ces calculs et de ces savantes combinaisons autrefois inconnues des gens de commerce ? que signifie cette instruction presque universelle par laquelle on prépare la jeunesse aux affaires ? si ce n’est que le besoin de sécurité et de franchise tend à se soumettre les oscillations de l’offre et de la demande, et par suite à prévenir les crises qui en résultent ; à proportionner la production aux besoins ; à discipliner les industries rivales ; à arrêter le prix de vente sur les frais de production. Hé quoi ! des mesures de précaution contre une loi de la société, contre une formule de la science !…

Ainsi, dans l’ordre économique, les faits anormaux se modifient peu à peu, et conduisent par une série continue de corrections à la découverte des lois absolues de l’humanité. Tels le despotisme et la féodalité se convertirent au siècle passé en monarchie constitutionnelle, dernière préparation à une forme plus parfaite. Nous plaindre d’arriver à l’ordre et à la science par des voies secrètes et détournées, ce serait reprocher à Dieu de produire par évolution, au lieu de créer instantanément et sans gradation. Pourquoi l’homme n’a-t-il pas été créé en même temps que le plésiosaure et le mégathère ? C’est, disent les naturalistes, que l’échelle des êtres non-seulement se manifeste dans la forme, mais encore se développe dans le temps. De même nous verrons un jour, lorsque notre psychologie sociale sera faite, que ces Grecs et ces Romains qui nous étonnent n’étaient, à côté des générations futures, que de magnifiques ébauches.