Page:Pradels - L’Agent de la sûreté de Marseille, 1895.djvu/2

Cette page a été validée par deux contributeurs.


OCTAVE PRADELS


L’AGENT


DE LA


SURETÉ DE MARSEILLE


Dit par GALIPAUX
(du Vaudeville)



Prix : 50 Centimes


PARIS
LIBRAIRIE THÉÂTRALE
14, rue de gramont, 14
Droits de traduction, de reproduction et de représentation réservés, pour tous pays, y compris la Suède et la Norwège.