Page:Pouchkine - Boris Godounov, trad Baranoff, 1927.djvu/29

Cette page a été validée par deux contributeurs.


La nuit, une cellule dans un cloître


LA NUIT, AU CLOÎTRE
Père Pimène et Grégori (endormi).


PIMÈNE, (il écrit à la lueur d’une lampe)

Encore un seul, un dernier récit, et mon histoire sera terminée ; j’ai accompli la tâche que Dieu m’avait confiée, à moi, pauvre pécheur ; ce n’est point en vain que Dieu me fit témoin des événements de si nombreuses années et m’initia à l’art des écritures. Un jour viendra où quelque moine studieux