Page:Pouchkine - Boris Godounov, trad Baranoff, 1927.djvu/125

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



UN AUTRE FUYARD

Quoi, quoi ! Tu peux bien coasser, grenouille étrangère, mais nous, nous sommes des Russes orthodoxes.


MARJERET

Qu’est-ce à dire, Pravosleumi ? Sacrés gueux, maudite canaille ! Mordieu, mein Herr, j’enrage : on dirait que ça n’a pas de bras pour frapper, ça n’a que des jambes pour fuir.


ROSEN

Es ist Schaude (C’est une honte).


ROSEN

Sie haben Recht (Vous avez raison).


MARJERET

Ah, il fait chaud ! Ce diable de Samosvanetz, comme on l’appelle, est un brave.


ROSEN

Ya (Oui).