Page:Poincaré - Sur la dynamique de l’électron.djvu/12

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Si restant constants nous donnons à un accroissement il en résultera pour des accroissements et pour un accroissement et on aura :


d’où

On en déduit :

(12)

La masse de chaque électron étant invariable, on aura :

(13)


d’où :

Telles sont les différentes formes de l’équation de continuité en ce qui concerne la variable Nous trouvons des formes analogues en ce qui concerne la variable Soit :


il viendra :

(11bis)
(12bis)
(13bis)

On remarquera la différence entre la définition de et celle de on remarquera que c’est bien cette définition de qui convient à la formule (10).

Cette dernière équation va nous permettre de transformer le 1er terme de (9) ; nous trouvons en effet :