Page:Poe - Les Poèmes d’Edgar Poe, trad. Mallarmé, 1889.djvu/43

Cette page n’a pas encore été corrigée


STANCES À HÉLÈNE