Page:Poe - Derniers Contes.djvu/87

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ses annexes évoluant autour d’un point situé au centre de la voie lactée. Que les plus vigoureuses des imaginations humaines essaient seulement de se faire la moindre idée d’un circuit ainsi inexprimable ! Ce serait à peine un paradoxe de dire qu’une lueur d’éclair elle-même, parcourant éternellement la circonférence de cet inconcevable cercle, la parcourrait éternellement en ligne droite. Que le trajet de notre soleil le long de cette circonférence — que la direction de notre système dans un tel orbite puisse, pour une perception humaine, dévier dans la moindre mesure de la ligne droite, même dans l’espace d’un million d’années, c’est la une proposition insoutenable : et cependant ces anciens astronomes semblent avoir été absolument induits à croire qu’une courbe visible s’était manifestée durant la courte période de leur histoire astronomique — dans la durée de ce point imperceptible, dans un pur néant de deux ou trois mille ans ! Il est vraiment incompréhensible que des considérations telles que celles-ci ne les aient jamais éclairés sur le véritable état des choses — celui d’une révolution binaire de notre soleil et d’Alpha