Page:Poe - Derniers Contes.djvu/54

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pule de s’asseoir et de fumer son chibouc dans un four tout rouge en attendant que son dîner y fût parfaitement cuit[1]. Un autre avait la faculté de changer les métaux vulgaires en or, sans même les surveiller pendant l’opération[2]. Un autre était doué d’une telle délicatesse du toucher, qu’il avait fait un fil de métal si fin qu’il était invisible[3]. Un autre avait une telle rapidité de perception qu’il pouvait compter les mouvements distincts d’un corps élastique vibrant avec la vitesse de neuf cents millions de vibrations en une seconde[4]. »

« Absurde ! » dit le roi.

« Un autre de ces magiciens, au moyen d’un fluide que personne n’a jamais vu, pouvait faire brandir les bras à ses amis, leur faire donner des coups de pied, les faire lutter, ou danser à sa volonté[5]. Un

  1. Chabert, et depuis lui une centaine d’autres.
  2. L’électrotype.
  3. Wollaston fit avec du platine pour le champ d’un télescope un fil ayant un quatre-vingt-dix millième de pouce d’épaisseur. On ne pouvait le voir qu’à l’aide du microscope.
  4. Newton a démontré que la rétine, sous l’influence du rayon violet du spectre solaire, vibrait 900,000,000 de fois en une seconde.
  5. La pile voltaïque.