Page:Poe - Derniers Contes.djvu/2

Cette page a été validée par deux contributeurs.



INTRODUCTION





La vie d’Edgar Allan Poe n’est plus à raconter : ses derniers traducteurs français, s’inspirant des travaux définitifs de son nouvel éditeur J.H. Ingram, l’ont éloquemment vengé des calomnies trop facilement acceptées sur la foi de son ami et exécuteur testamentaire, Rufus Griswold. En dépit de ses mensonges, Edgar Poe reste pour nous et restera pour la postérité, de plus en plus admiratrice de son génie, ce que l’a si bien défini notre Baudelaire :

« Ce n’est pas par ses miracles matériels, qui pourtant ont fait sa renommée, qu’il lui