Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome V, 1.djvu/83

Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTICE 5 7

b. Consolations (zapauuô*'a, 2^7 c-248 d) données par les morts à leurs parents.

c. Exhortation et consolations (248 d-249 c). L'orateur les adresse à son tour aux fils et aux parents des morts. Suit une brève formule de congé.

Dans la première partie se succèdent tous les thèmes traditionnels de Yencô- mion. L'éloge de l'autochtonie est un lieu commun déjà ancien 1 . On le trouve chez Hérodote (VII, 161), Aristo- phane (Guêpes, V, 1076), Euripide 2 , Isocrate 3 . De même la comparaison de la patrie avec une mère 4 . La querelle d'Athèna et de Poséidon, que la légende attique localisait sur l'Acropole, à l'endroit où s'élevait l'Érechtheion 5 , était figu- rée sur le fronton ouest du Parthénon. Non moins célèbre était la légende de Triptolème, fils de Géléos, qui avait reçu de Déméter, parvenue à Eleusis, le premier grain de blé. La glorification du régime démocratique, qualifié d'aristocratie, apparaît dans le Panathénaïque d'Isocrate ( i3 1 ; cf. Arèop., 20). Les succès remportés sur les Amazones, la protection accor- dée aux Argiens contre les Thébains dans la guerre des Sept chefs, et aux Héraclides contre Eurysthée, sont rappelés par Hérodote (IX, 27), Xénophon 6 , Isocrate 7 . La mention du secours donné aux Héraclides est, suivant Aristote 8 , un des thèmes obligés de l'éloge d'Athènes. Il en va de même du souvenir des guerres médiques 9 .

Si l'on compare avec l'oraison du Mènexène les èiriTaçtoi Xoyot conservés, on y retrouve partout 10 la même division

1. Wendland, 0. L, p. 186-187.

2. Médée, 8a5 sq. ; Ion, 267, 58g-5go ; fragm. 36a (Erechthéè), v. 7 sq. cité par Lycurgue, C. Léocr., 100.

3. Panègyr., 24, 63; Panalh., 124.

4- Isocrate, Panégyr., 25; Archid., 108 ; Platon, Rép., 470 d Lycurgue, C. Léocr., 21, 47, 85.

5. Sous le sanctuaire d'Ërechthée, une citerne enfermait les eaux qu'avait fait jaillir le trident de Poséidon.

6. Hellén., VI, 5, 46 sq.

7. Panégyr., 70; Archid., 42; Aréop., 75; Panath., 168-171.

8. Rhét., II, 22, i3 9 6a.

9. Ibid.; cf. Isocrate, Panégyr., 71 sq.

10. Il faut, naturellement, laisser de côté le fragment de Gorgias

�� �