Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome V, 1.djvu/66

Cette page n’a pas encore été corrigée


539 e ION 44

et qu'il convienne au rhapsode et d'examiner et de juger, de préférence aux autres hommes.

Ion. — Je le déclare, Socrate: tous sans exception.

Socrate. — Ce n'est pas toi, Ion, qui dis : tous sans exception. As-tu si peu de mémoire ? Pourtant le défaut de mémoire siérait mal à un rhapsode de profession.

Ion. — En quoi donc manqué-je de mémoire?

540 a Socrate. — Ne te souviens-tu pas d'avoir dit 1 que l'art du

rhapsode diffère de celui du cocher ?

Ion. — Je m'en souviens.

Socrate. — Puisqu'il en diffère, tu convenais donc aussi que ses connaissances seront différentes ?

Ion. — Oui.

Socrate. — Ce n'est donc pas à tout que s'étendront, d'après toi, les connaissances de l'art rhapsodique ni celles du rhapsode.

Ion. — Si, sauf peut-être aux cas de ce genre 2 , b Socrate. — Par « cas de ce genre » tu veux dire : sauf ce qui appartient aux autres arts, à peu près 3 . Mais alors, quelle sorte de choses connaîtra le tien, puisqu'il ne connaît pas tout?

Ion. — Selon moi, le langage qui convient à un homme comme à une femme, à un esclave comme à un homme libre, à un subalterne comme à un chef.

Socrate. — Veux-tu dire que le langage convenable à qui gouverne en mer un vaisseau battu par la tempête, le rhapsode le connaîtra mieux que le pilote ?

Ion. — Non, celui-là, ce sera le pilote, c Socrate. — Mais le langage convenable à qui gouverne un malade, le rhapsode le connaîtra-t-il mieux que le médecin ?

Ion. — Celui-là non plus.

Socrate. — Veux-tu dire celui qui convient à un esclave ?

Ion. — Oui.

Socrate. — Par exemple, d'après toi, le langage que doit

i. 538 b.

2. Les cas spéciaux dont on a parlé (l'art du cocher, celui du médecin etc., voir 53g de). Pour Ion ils sont peu importants.

3. IIXr]V xi twv àXXôSv xe/vtov aye8ov xt commente -à xo'.auxa. Mot à mot : « Tu dis : (sauf) les cas de ce genre, c'est-à-dire : sauf ce qui concerne à peu près les autres arts (autres que celui du rhapsode) ».

�� �