Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome V, 1.djvu/124

Cette page n’a pas encore été corrigée


238 d MÉNEXÈNE 90

plaît ; mais c'est en réalité le gouvernement de l'élite avec l'approbation de la foule. Des rois, nous en avons toujours 1 : tantôt ils ont tenu ce titre de leur naissance, et tantôt de l'élection ; mais le pouvoir dans la cité appartient pour la plus grande part à la foule ; charges et autorité sont données par elle à ceux qui chaque fois ont paru être les meilleurs. Ni l'infirmité, ni la pauvreté, ni l'obscurité de la naissance ne sont pour personne une cause d'exclusion, non plus que les avantages contraires un titre d'honneur, comme c'est le cas dans d'autre villes. Il n'est qu'une règle : l'homme réputé capable ou honnête a l'autorité et les charges ; et la e cause de ce régime politique est chez nous l'égalité de nais- sance. Les autres cités sont constituées par des populations de toute provenance, et formées d'éléments inégaux, d'où résulte chez elles l'inégalité des gouvernements, tyrannies et oligarchies ; les gens y vivent, un petit nombre en regardant le reste comme des esclaves, la plupart en tenant les autres 239a pour des maîtres. Nous et les nôtres, tous frères nés d'une même mère, nous ne nous croyons pas les esclaves ni les maîtres les uns des autres, mais l'égalité d'origine, établie par la nature, nous oblige à rechercher l'égalité politique établie par la loi, et à ne céder le pas les uns aux autres qu'au nom d'un seul droit, la réputation de vertu et de sagesse.

« Voilà pourquoi les pères de ces morts, Exploits d'Athènes. ^ sont auss i | es nôtres, et ces morts La puissance ' , ..,

noxco eux-mêmes, nourris dans une entière

JJcl Se.

liberté et doués d'une bonne naissance, ont fait briller aux yeux de tous les hommes, en particulier comme en public, tant de nobles actions, se croyant tenus b de combattre, dans l'intérêt de la liberté, contre les Grecs pour la défense des Grecs et contre les Barbares pour la défense delà Grèce entière. Eumolpe, les Amazones, d'autres encore avant eux, avaient envahi le territoire : comment ils se défendirent, et comment ils défendirent les Argiens contre Thèbes et les Héraclides contre Argos, le temps me manque pour le raconter dignement, et d'ailleurs les poètes ont déjà chanté magnifiquement en vers et signalé leur valeur à tout

1. Le titre de roi était porté par un des archontes, dont les fonc- tions étaient surtout religieuses. Mais (SacriXi); se rapporte peut-être ici à l'ensemble des archontes.

�� �