Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome II.djvu/136

Cette page a été validée par deux contributeurs.

imagine aucune de cette sorte. » — « Ou une opinion qui ne vise qu’elle-même et les autres opinions, sans se rapporter à rien de ce que visent celles-ci ? » — « Non. »

— « Et quand il s’agit du savoir, nous imaginons, semble-t-il, une science qui, sans objet particulier, n’en a d’autre qu’elle-même et que les autres sciences. » — « C’est en effet notre proposition. » — « N’est-ce point bizarre, s’il est vrai qu’elle existe ? N’affirmons pas encore qu’elle n’existe pas, mais cherchons si elle existe. » — « Tu as raison. »

— « Voyons : nous disons donc que cette science a un certain objet et qu’elle possède une vertu propre qui lui permet d’atteindre son objet : est-ce exact ? » — « Parfaitement. » — « Nous affirmons aussi que ce qui est plus grand possède la vertu d’être plus grand qu’autre chose » — « Oui. » — « Plus grand qu’une chose plus petite, étant lui-même plus grand ? » — « Évidemment. » — « Si donc nous trouvions une grandeur plus grande que les autres grandeurs plus grandes et qu’elle-même, mais non pas plus grande qu’aucune des grandeurs moindres, il arriverait nécessairement que cette grandeur plus grande, étant plus grande qu’elle-même, serait en même temps plus petite ? » — « La conséquence, Socrate, est en effet rigoureuse. » — « De même encore, une chose qui serait double des autres doubles et d’elle-même serait le double de cette moitié qui la constituerait elle-même ainsi que des autres choses dont elle serait le double : car une chose ne peut être double que d’une moitié. » — « C’est vrai[1]. » — « Elle sera donc à la fois plus grande et plus petite qu’elle-même ; le plus-lourd que soi-même sera plus-léger, le plus-vieux sera plus-jeune, et ainsi de suite ; quelle que soit la vertu intrinsèque d’une chose, son essence n’est-elle pas déterminée par l’effet que cette vertu est apte à réaliser ? Je prends un exemple. L’ouïe est-elle l’audition des sons ? » — « Assurément. » — « Si donc l’ouïe s’entend elle-même, elle ne s’entend que si elle est douée d’un son ; autrement, elle ne pourrait s’entendre. » — « Sans doute. » — « Et la vue, mon très cher, si elle se voit elle-même, doit donc avoir une

  1. On voit ici apparaître la contradiction intime qui est pour Socrate le plus sûr indice de l’erreur, tandis que la vérité d’une proposition se reconnaît à l’accord de tous les termes entre eux. La dialectique a pour objet d’éviter cette contradiction en s’avançant pas