Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome II.djvu/114

Cette page a été validée par deux contributeurs.

— « C’est peut-être vrai, répondis-je : il est certain qu’on dit souvent des gens calmes qu’ils sont des sages. Voyons pourtant ce que vaut cette affirmation. Dis-moi, la sagesse n’est-elle pas une chose louable ? » — « Assurément. » — « Chez un maître d’écriture, que loue-t-on ? Est-ce la lenteur ou la rapidité à tracer des lettres égales ? » — « La rapidité. » — « Et dans la lecture ? lequel vaut le mieux ? » — « La rapidité. » — « Et dans le jeu de la cithare ou dans la lutte, n’y a-t-il pas beaucoup plus de mérite à être rapide et que lent et calme ? » — « Sans doute. » — « Et aussi dans le pugilat, dans le pancrace[1] ? » — « Oui. » — « Et dans la course, dans le saut, dans tous les exercices du corps, les mouvements vifs et rapides ne sont-ils pas ceux qu’on loue, et les mouvements lents et froids ceux qu’on blâme ? » — « Évidemment. » — « Il est donc évident que, dans les choses du corps, ce n’est pas la lenteur, mais au contraire la rapidité qui est surtout belle et louable. N’est-il pas vrai ? » — « Sans doute. » — « Mais la sagesse, disons-nous, est belle ? » — « Oui. » — « Donc, en ce qui concerne le corps, c’est la rapidité, et non la lenteur, qui est sage, puisque la sagesse est belle. » — « Cela paraît certain. »

— « Mais quoi ? dis-je : lequel vaut mieux, apprendre facilement ou difficilement ? » — « Apprendre facilement. » — « Mais apprendre facilement, c’est apprendre vite, et apprendre difficilement, c’est apprendre lentement et péniblement. » — « Oui. » — « Ne vaut-il pas mieux, quand on enseigne, enseigner vite et vivement, que lentement et avec peine ? » — « Oui. » — « Et la mémoire ? S’il s’agit d’acquérir ou de conserver les souvenirs, vaut-il mieux qu’elle soit lente et pénible ou rapide et vive ? » — « Rapide et vive. » — « Et la finesse de l’esprit, n’est-elle pas plutôt un effet de la vivacité que de la lenteur ? » — « C’est vrai. » — « Ainsi quand il s’agit de comprendre ce qu’on dit, chez le maître d’écriture, chez le cithariste ou partout ailleurs, l’éloge va au plus rapide et non au plus lent ? » — « Oui. » — « Allons plus loin. Dans les opérations de la pensée et dans la

    en effet, d’une définition vraiment philosophique que de l’explication d’un mot pris dans le sens que lui attribue l’usage ordinaire.

  1. Le pancrace est un mélange de lutte et de pugilat.