Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Pédagogie Sportive, 1922.djvu/96

Cette page a été validée par deux contributeurs.
94
pédagogie sportive

Le skijöring et ses variantes sont devenus les annexes habituelles de tous championnats de ski. Le cheval s’y dresse aisément.

Enfin doit-on citer les « gymkhanas » où les sports combinés interviennent fréquemment sous des formes amusantes et fantaisistes. Le principe des gymkhanas sportifs est bon mais ils doivent être organisés par des gens compétents et il n’en faut pas abuser ; le « style » tendra toujours à souffrir de la hâte qui y domine.

Sports de tourisme.

Sous cette rubrique (défectueuse comme la précédente en ce qu’elle est mal tranchée) se classent principalement le cyclisme et l’alpinisme.

Le cyclisme est par excellence l’instrument du tourisme sportif. Il est vain de revenir sur ce que nous avons dit précédemment concernant son action mondiale, la provision de santé et d’adresse qu’il a insufflée partout. La perfection mécanique de la bicyclette se double de qualités sociales et familiales que le tourisme met en relief. Un seul inconvénient à signaler ; l’effort y est en quelque sorte diffus et si aisément provoqué par la pédale que la dose d’exagération y peut être atteinte et dépassée sans que le cycliste s’en doute : c’est souvent le cas pour des adolescents grimpant des côtes trop fortes ; il y a là une surveillance à exercer. Quant au cyclisme sur piste, on n’en saurait dire trop de mal. Un vélodrome

    d’utiliser l’escrime équestre pour perfectionner des cavaliers novices.