Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Pédagogie Sportive, 1922.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.
71
technique des exercices sportifs

dant qui en bénéficie par une moindre dépense (donc par une diminution de fatigue) que par une adresse spontanée à exécuter les mouvements nécessaires. Mais ce ne sont là que des demi-conjectures.

Caractère spéciaux de chaque sport.

Ce qui suit, étant donné l’étendue du sujet, ne constitue le plus souvent que des Notes, des en-têtes de paragraphes dont chacun devrait être l’objet d’un développement particulier.

Sports athlétiques.

Cette appellation donnée à une certaine catégorie d’exercices sportifs est erronée. Un rameur, un boxeur, un footballeur, un voltigeur à cheval sont d’aussi beaux types d’athlètes qu’un coureur à pied ou un sauteur à la perche. Mais d’Angleterre est issue au xixe siècle, et s’est ensuite répandue dans tout le monde anglo-saxon, l’habitude de grouper sous la dénomination d’« Athletic sports », la course à pied, certains sauts, le lancer du boulet, auxquels est venu s’ajouter un exercice un peu enfantin, la lutte à la corde par équipes (tug of war). Peu à peu la course de relais, le lancement du javelot pratiqué en Suède et — depuis les Jeux Olympiques d’Athènes en 1896 — le lancement du disque et la course de Marathon, ont corsé le programme sans lui enlever son caractère d’étroitesse et d’exclusivisme.

La course est « le trot de l’animal humain ». Donc l’homme qui ne peut pas courir est un homme