Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/97

Cette page n’a pas encore été corrigée


v

LA LÉGENDE DE L’AGRESSION

Les négociations inutilement laborieuses conduites à Paris par le Dr Rosen et M. Revoil avaient pris fin le 28 septembre. Quelques jours plutôt, l’Allemagne avait encore tenté d’exiger de M. Rouvier qu’il prit certains engagements relativement à l’attitude qu’aurait la France à la conférence. Mais le président du conseil avait nettement déclaré à M. Rosen et au prince de Radolin — et avait fait déclarer de même au prince de Bulow par l’entremise de M. Bihourd qu’« en dehors de la formule qui allait être signée par les représentants des deux gouverne-