Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/28

Cette page n’a pas encore été corrigée
16
la chronique

merciales. En fait l’Allemagne assuma par sa conduite de grandes responsabilités en ces régions lointaines. Ce fut sa brutale saisie de Kiao-Tchéou qui contribua le plus à la révolte des Boxers et il est admis que son influence sur la Russie s’exerça, surtout une fois les hostilités commencées, dans le sens de la prolongation de la lutte contre le Japon. Les avantages obtenus ne furent pas en rapport avec de telles prémisses et la mission du feld maréchal de Waldersee n’a pas laissé, dit-on, dans la mémoire des indigènes, la traînée scintillante qu’on en avait espéré. Mais le commerce allemand n’en a pas moins augmenté considérablement et l’Allemagne compte désormais parmi les puissances d’Extrême-orient. C’est un résultat.

Au secours de l’Islam.

Comment un empereur allemand, roi évangélique de Prusse en même temps que familier du Vatican, a pu devenir le protecteur de l’Islam sans mécontenter ses sujets protestants et catholiques, comment il a pu faire une solennelle escale à Constantinople au cours d’un pèlerinage en Terre Sainte, comment il a pu soutenir en