Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/27

Cette page n’a pas encore été corrigée
15
de france

que de l’antipathie profonde provoquée par les mauvais procédés, les menaces et les injures répétées de la foule allemande.

En Extrême-orient.

Le rôle joué par Guillaume ii en Extrême-orient depuis dix ans est présent à toutes les mémoires. L’intervention par laquelle, aux côtés de la Russie et de la France, il contribua à priver les Japonais des fruits de leur victoire sur la Chine le mit en goût. On se rappelle d’autre part le sensationnel tableau dont une copie fut adressée en son nom aux principaux souverains et chefs d’État européens et dans lequel il avait représenté les grandes puissances assemblées sur un promontoire et s’armant pour défendre leurs territoires contre le terrible Bouddha assis parmi les nuages sillonnés par la foudre. L’Allemagne était représentée conviant ses sœurs, l’Autriche résolue, la France étonnée, l’Angleterre encore incrédule à une croisade nécessaire contre l’invasion jaune. C’était une idée favorite de l’empereur que cette union de l’Europe en face de l’inquiétante Asie ; elle dissimulait toutes sortes d’arrières-pensées com-