Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/231

Cette page n’a pas encore été corrigée
219
de france

ordre ; et peut-on rien citer de plus charmant dans son œuvre que le Docteur Ox ou les Indes Noires ? Son grand succès toutefois lui est venu comme vulgarisateur et précurseur — et on l’a aimé là surtout où il savait rester vraisemblable. C’est par là aussi que son influence pédagogique s’est exercée. Elle a été immense. Il est regrettable que l’Académie française n’ait pas eu l’occasion de la consacrer. Jules Verne était un modeste et un solitaire. Il estimait probablement son bagage de conteur un peu différent par nature de ceux qui conduisent à l’Académie. Mais si quelques immortels avaient dessiné vers lui un geste d’appel, il eut été assurément heureux d’y répondre et la noble compagnie se fut grandement honorée en le recevant sous sa coupole. Un télégramme chaleureux de l’empereur d’Allemagne saluant son cercueil et, dans les dernières années de sa vie, une souscription spontanée des petits Anglais désireux d’otfrir une canne à pomme d’or à leur auteur favori, c’était là l’hommage flatteur de l’Europe. Pourquoi la France omit-elle de rendre à son tour les honneurs dus par elle à un esprit si français ?

Nous croyons devoir ici dire un mot de l’ab-