Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/201

Cette page n’a pas encore été corrigée
189
de france

y arriva en novembre. Le même phénomène se reproduisit mais sous une forme plus vulgaire. Au Sénat, en effet, on pourrait qualifier de mécanique la majorité de 80 voix qui, de façon constante et sans jamais se démentir, rejeta tous les amendements, écourta les discussions et accepta les uns après les autres les votes émis par la Chambre. Ce fut le triomphe de la discipline. La discipline d’un parti est une grande qualité pratique et l’on se doit de l’admirer mais, tout de même, elle fonctionne un peu comme la guillotine et exige bien souvent le sacrifice des convictions individuelles. Les anciens disciples de M. Combes, les serviteurs du « bloc » voulaient avant tout que la loi pût entrer en vigueur avec l’année 1906 et ils le voulaient pour des motifs plus électoraux que patriotiques. De là l’exactitude avec laquelle ils obéirent au mot d’ordre qui leur était donné : ne rien retarder, ne pas chercher à rien modifier, à rien améliorer. La tactique réussit et la loi put être votée dans son ensemble à la fin de décembre.

Comme nous l’avons dit au début de ce chapitre, la façon dont elle sera mise en vigueur important autant sinon plus que le texte même, nous laisserons 1906 lui donner son véritable