Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/180

Cette page n’a pas encore été corrigée


ix

LA SÉPARATION DE L’ÉGLISE
ET DE L’ÉTAT

La préparation de cette grande réforme a rempli presque toute l’année 1905 puisqu’amorcée dès les premiers jours de février elle n’a pris fin que les derniers jours de décembre. Nous disons à dessein : la préparation car une telle loi, pour difficile qu’elle soit à rédiger, l’est encore plus à exécuter. Or de cette exécution l’année 1905 n’a rien su. C’est un souci qu’elle a légué à 1906 sans en avoir pris sa part. 1905 a été la théorie ; 1906 sera la pratique. Pour porter un jugement sain sur une pareille œuvre, vue d’ensemble, il