Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/129

Cette page n’a pas encore été corrigée
117
de france

Le Maroc et l’Europe.

Les premières relations officielles des puissances européennes avec le Maroc datent de fort loin. Ce furent des relations purement commerciales et il est à remarquer que de tout temps les marchands chrétiens eurent la facilité de communiquer avec l’intérieur et d’y voyager sans courir trop de risques. Les métaux paraissent avoir donné lieu à des exportations suivies. Un historien rapporte qu’au xe siècle le mercure, le fer, le plomb et la poudre d’or s’exportaient couramment. D’autre part, un traité de 1231 stipule la libre sortie des céréales destinées à la république de Venise ; Gènes et Marseille s’en approvisionnaient également. Toutefois le gros du commerce à cette époque se faisait avec Constantinople et l’Égypte. Les Portugais et les Espagnols, comme nous l’avons dit plus haut, établirent par la force des comptoirs sur les rivages marocains. Puis ce fut le tour des Français. Un envoyé de François ier était déjà venu quérir « des fauves et bêtes curieuses » et on l’avait même arrêté comme contrebandier. Avec Henri iii des rapports réguliers se