Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1905.djvu/113

Cette page n’a pas encore été corrigée
101
de france

cours et d’un débit d’eau considérable. La Moulouïa a 420 kilomètres de long, le Sebou 450, le Draa 1.200. Descendus de l’Atlas, ils se déversent, le premier dans la Méditerranée, les deux autres dans l’Atlantique. Il y a au Maroc un troisième bassin, celui du Sahara. Ainsi le Zis qui passe au Tafilelt et le Guir qui arrose Igli coulent en s’éloignant de la mer et vont se perdre dans les sables du centre. On peut dire qu’à cet égard le Maroc est un pays favorisé. Nul coin d’Afrique ne possède autant de ressources au point de vue de l’irrigation.

La population est estimée à 9.000.000. Les deux tiers, sous les noms de Riffains, Berabers, Chleuchs, sont de véritables Berbères presque inentamés ethnographiquement par l’envahissement arabe ; ils occupent près des quatre cinquièmes du territoire. Il y aurait encore un million de Maures, un million et demi d’Arabes, 200.000 Juifs, 150.000 nègres et 15 à 20.000 Européens. Ces Maures descendent de ceux qui furent expulsés d’Espagne ; leur sang est plus ou moins mélangé aujourd’hui de sang berbère et même juif ; ils habitent de préférence les villes ; doux et intelligents, ils y fourniraient volontiers les élé-