Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1903.djvu/179

Cette page n’a pas encore été corrigée
165
de france

côte texienne au delà de Galveston, dans la baie Saint-Bernard. La conduite indigne du commandant de l’escadre, lequel détestait et jalousait la Salle, priva les futurs colons de toutes les ressources qui leur étaient nécessaires ; ils ne tardèrent pas à se révolter contre leur chef qui périt assassiné le 19 mars 1687 sur les rives du rio Brazos. Une partie de l’expédition pût toutefois, sous la conduite de l’abbé de la Salle, frère de l’explorateur, regagner les Illinois et Québec ; un détachement demeuré à la baie Saint-Bernard fut massacré par les Indiens.

Le 25 janvier 1699, Pierre d’Iberville et ses frères débarquaient à l’embouchure du Mississipi dont ils venaient prendre possession au nom du roi de France ; ils reconnurent et baptisèrent successivement l’île Dauphine, l’île des Chats, les îles de la Chandeleur, explorèrent l’entrée du fleuve, découvrirent le lac Pontchartrain et revinrent vers la côte fonder le fort de Biloxi. À partir de ce moment l’extension territoriale de la colonie fut rapide. Le Sueur, Juchereau de Saint-Denis, le père Pinet, Charleville parcoururent le pays des Natchez, les Illinois, l’Arkansas et le Minnesota. La Nouvelle Orléans n’existait pas encore ; le fort de