Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1903.djvu/151

Cette page n’a pas encore été corrigée
137
de france

effort exceptionnel et d’ailleurs peu fructueux pour attirer des capitaux et des compatriotes, la propriété française a gardé son avance augmentant de 12000 et de 15868 hectares contre 5868 et 3608 hectares acquis par des Italiens. On voit donc que la France domine sans conteste en Tunisie et chaque jour qui s’écoule rend sa situation plus solide et plus difficile à ébranler.

Ainsi a pris fin ce voyage qui, ayant produit ce double et heureux résultat d’intéresser davantage la métropole aux affaires de ses colonies méditerranéennes et d’aider à la pacification des esprits et à l’union des cœurs dans ces mêmes colonies, constituera pour M. Émile Loubet l’un des plus durables et des plus réconfortants souvenirs de sa carrière présidentielle.