Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1903.djvu/115

Cette page n’a pas encore été corrigée
101
de france

Guerre et marine.

L’année 1904 verra la discussion et sans doute l’acceptation du projet de loi sur le service de deux ans : ce sera là une grande réforme qui, selon la manière dont elle se trouvera conçue et exécutée, pourra aboutir à un renforcement sérieux ou à un affaiblissement notable de notre puissance militaire. Cette année-ci ne comporte rien de pareil. Si le général André a continué à « républicaniser » l’armée c’est-à-dire à favoriser ouvertement les officiers démocrates et libre-penseurs au détriment de leurs camarades de mérite égal ou même supérieur, il a, d’autre part, marqué par quelques actes énergiques ou quelques mots appropriés qu’il n’entendait pas obéir aux injonctions des politiciens et qu’il demeurait soldat avant tout. Il s’opère dans l’armée une sorte de tassement des idées que le général André a cru nécessaire de travailler à y répandre. Cette besogne là était-elle désirable ? la chose est fort douteuse. De son propre aveu, le ministre de la guerre n’a pu l’accomplir qu’en « faisant appel aux ligues de gauche pour contrebalancer l’action des ligues de droite ». Cela signifie que les querelles de parti