Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/229

Cette page a été validée par deux contributeurs.
217
de france

Transports.

Paris a enfin résolu la question du Métropolitain et tellement à la dernière minute que ce grand travail n’a pu, malgré une diligence extrême, être achevé à temps pour que les visiteurs de l’Exposition en profitent. La première ligne mise en exploitation a été celle de Vincennes à la Porte Maillot avec deux embranchements de l’Étoile à la Porte Dauphine et au Trocadéro ; la dépense moyenne a été de 2.646 francs le mètre courant. On complète ce premier réseau par une seconde ligne de la place de l’Étoile à la place de la Nation par les boulevards de Courcelles, des Batignolles, de Clichy, de la Villette et de Ménilmontant. Cette ligne n’est pas entièrement souterraine ; à l’extrémité du boulevard Rochechouart, l’abaissement du sol parisien la force à devenir aérienne ; à partir de cet endroit elle porte sur 60 travées variant de 22 à 43 mètres d’ouvertures ; deux d’entre elles auront exceptionnellement 75 mètres pour enjamber les lignes du Nord et de l’Est ; le tablier est à environ 5 mètres 20 du sol ; des colonnes en fonte le supportent ; sur les 22 stations