Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/205

Cette page a été validée par deux contributeurs.
193
de france

M. Aymonier, le savant traducteur des inscriptions Kmers.

L’« Office Colonial » a son origine dans une exposition permanente des produits coloniaux qui fut créée en 1856 et complétée en 1887, 1894 et 1895 par une série de mesures de détails. Entièrement réorganisé en 1899, l’Office Colonial comporte désormais, outre l’exposition permanente, un service de renseignements et d’émigration, et une bibliothèque publique. Les renseignements donnés ont trait à la colonisation ou au commerce. L’Office a facilité le départ de nombreux colons et servi d’intermédiaire entre les autorités coloniales, les Chambres de commerce et les maisons particulières, dans des questions relatives à l’exportation. Il convient d’ajouter qu’il est aidé dans cette tâche par diverses sociétés privées, telles que l’Union Coloniale Française, le Comité Dupleix, etc…

Le Jardin Colonial est de création toute récente ; mais on a déjà constaté sa grande utilité. Il est établi à Nogent-sur-Marne, près Paris, où il occupe un terrain de 17 hectares ; il a pour but l’étude de la végétation coloniale, les essais de cultures, les envois de semences, la préparation du per-