Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/169

Cette page a été validée par deux contributeurs.
157
de france

Asie. Louis xv rappela Dupleix (1754) et son successeur signa, avec les Anglais, un traité par lequel les deux compagnies renonçaient à « leurs possessions » et s’interdisaient d’intervenir désormais dans les affaires de l’Inde. L’année suivante éclata la guerre de Sept ans. À partir de ce moment, les armes Françaises sont partout refoulées. Montcalm remporte une seule victoire à Carillon, mais le flot britannique continue de monter ; le héros est défait et tué aux plaines d’Abraham. Québec capitule et malgré la belle défense de M. de Lévis, les forts sont réduits les uns après les autres. Pendant ce temps, Clive a pris Chandernagor (1757), Bussy a été fait prisonnier à Vandavachi et l’infortuné Lally-Tollendal capitule dans Pondichéry (1761).

La paix de Paris est signée en 1763 ; c’en est fait de l’Inde Française ; les quelques comptoirs que nous rendent nos vainqueurs n’auront plus pour nous qu’une valeur historique ; dans le reste du monde, nous perdons le Canada, la moitié de la Louisiane, Saint-Vincent, la Dominique, le Sénégal.