Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/117

Cette page a été validée par deux contributeurs.
105
de france

Londres, que leurs camarades Anglais et Belges ne les seconderaient pas. Non seulement, ils se refusèrent à participer à la grève générale quand elle éclaterait en France, mais ils jugèrent impraticable de limiter chez eux la production, comme on le leur demandait, de façon à ne pas permettre aux patrons de lutter trop aisément contre les grévistes. Ils ne voulurent même pas promettre leur concours financier. Un seul délégué y consentit.

La grève générale est aujourd’hui un épouvantail très atténué.

Que si nous prenons maintenant la statistique des grèves de l’année 1900, elle prête à plusieurs constatations intéressantes. Sur la totalité des journées chômées (plus de 3.760.000), on en relève 1.115.524 que des ouvriers non grévistes ont chômées malgré eux. Les « réussites » ne comptent que pour 205 grèves sur 902, soit moins de 25 %. 337 grèves ont échoué complètement. Dans 580 cas, il s’agissait de demandes d’augmentation de salaires : 113 de ces demandes ont abouti, 218 ont été repoussées. Les industries en cause étaient, dans 138 cas l’industrie textile, dans 109 le bâtiment, dans 105 les transports, dans 51