Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Amélioration Developpement, 1915.djvu/25

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 20 —

iii. Lycées et Collèges.




Dans les lycées et collèges, l’éducation physique gravite autour de deux centres qu’on peut comparer aux deux foyers d’une ellipse ; le gymnase et l’Association sportive.


Le gymnase.

Des dépenses excessives ont été consenties par l’Université depuis trente ans, non seulement pour édifier de grands gymnases ou transformer les anciens, mais encore pour modifier l’équipement selon les théories du jour. Ces dépenses ont été le plus souvent malencontreuses. L’idée de faire de la gymnastique dans un local clos et chauffé est pédagogiquement une idée fausse. La rigueur de certains climats fait de cette solution un pis aller nécessaire. En fait le gymnase fermé n’est bon que pour la haute culture musculaire, c’est-à-dire pour l’athlète que ses moyens physiques et ses goûts ont amené à la possibilité d’accomplir de véritables prouesses et qui a besoin pour perfectionner et fixer son entraînement de pouvoir se livrer à ses exercices dans des conditions