Ouvrir le menu principal

Page:Pierre de Coubertin - Amélioration Developpement, 1915.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 9 —

La partie théorique comprendrait : 1° la physiologie et la psychologie sportives élémentaires ; 2° l’anatomie et l’hygiène élémentaires ; 3° l’histoire de l’éducation physique ; 4° la technique des exercices physiques.

Il n’y a pas à s’alarmer de l’apparente surcharge résultant de l’introduction de ces matières nouvelles dans un programme d’études déjà complexe. Il s’agit en effet ici, d’un enseignement d’ordre tout spécial qui n’a pas besoin d’être très approfondi et dont une portion peut être donnée en manière de récréation. Ces quatre ordres de questions n’en sont pas moins indispensables, fut ce à titre embryonnaire, dès qu’il s’agit de former de futurs éducateurs. Si le surmenage n’est pas à redouter de ce chef, plus délicate est l’objection tirée de l’absence immédiate de professeurs compétents. Mais il y a lieu de distinguer entre les quatre parties du cours. Les leçons d’anatomie et d’hygiène trouveront aisément un titulaire parmi le personnel enseignant de l’École où de la localité. La technique des exercices physiques concerne principalement le professeur de gymnastique et s’apprend d’ailleurs surtout en les pratiquant. Pour la physiologie et la psychologie sportives ainsi que pour l’histoire de l’éducation physique, il suffirait de rédiger un manuel précis et complet que les élèves étudieraient sous le contrôle de leurs maîtres et dont ils se développeraient à eux-mêmes les chapitres, en de petites conférences très propres à les préparer à leur mission à venir. Ce sont là, sans doute, des procédés de fortune. Ces procédés ne sont pas toujours les plus mauvais. Ils permettront d’attendre le moment où la diffusion de l’éducation physique sera