Ouvrir le menu principal

Page:Philippe - Marie Donadieu, 1904.djvu/286

Cette page a été validée par deux contributeurs.


contenteras d’une chose qui te plaira. Je te dis que tu plaqueras tout le monde. C’est comme ça qu’on commence : un homme que l’on use en un an. Il faut un an pour user un plaisir. Tu admettras que l’amour ne peut pas durer toujours. Sais-tu par quoi tu le remplaceras : Par la curiosité ! Tu diras : Je veux m’agrandir. Ah ! tu t’agrandiras le caractère. Je te promets que tu te l’agrandiras, le caractère ! Ce ne seront pas les hommes qui t’intéresseront : ce sera un détail à ton usage. Pan ! celui-ci a les lèvres rouges. Tu coucheras avec deux lèvres rouges pendant quinze jours. Pan ! celui-là a l’air solide : ce qu’il doit serrer une femme dans ses bras ! Tu coucheras avec deux bras pendant huit jours. Et tu finiras par coucher avec un homme, une fois, par caprice, parce que tu auras remarqué que ses reins ondulaient pendant sa marche. Comprends-tu : Quand tu mettras le pied dans la rue, tu ne sauras jamais où ça peut te conduire.

L’enfant pleurait. Elle ne savait pas bien pourquoi elle pleurait, peut-être simplement parce qu’elle entendait parler fort. Il semblait