Ouvrir le menu principal

Page:Philippe - Marie Donadieu, 1904.djvu/187

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ganique, ce quelque chose du fond des moelles qui est satisfait après l’action dont on avait envie. Elle dit :

— Est-ce que vous avez fait quelquefois des bêtises ?

Jean répondit :

— Je n’ai jamais fait de bêtises.

— Pourtant, racontez-moi vos amours.

Il dit :

— Ah ! Marie, je ne sais pas lesquels vous conter. Qui sait si mon histoire d’amour… La vérité, c’est que je me suis beaucoup attaché à vous. Je l’ai fait d’abord sans crainte et ne sachant pas que je vous trouverais un jour couchée entre vos draps. J’ai beaucoup d’affection pour vous-même. Savez-vous quelle est ma peur ? J’ai peur qu’un jour vous ne m’ayez plus. Et puis, pourquoi vous dis-je cela ? Vous m’avez demandé une histoire. J’ai beaucoup d’histoires malades. Elles vous feront du bien. Tenez, il y a trois jours, je sortais de chez vous. Ne me condamnez pas. Il y a trois jours, je sortais de chez vous. Au coin du boulevard Saint-Michel, une fille s’est troussée pour changer de trottoir et,