Page:Perrin - Les Egarements de Julie, 1883.djvu/15

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Les Égarements de Julie, Bandeau de début de chapitre

AVANT-PROPOS.


Nous rééditons un ouvrage déjà ancien et qu’on semble avoir laissé quelque peu dans l’oubli malgré son mérite réel.

Son auteur, Jacques-Antoine-René Perrin, était avocat-général du comte d’Artois qui fut plus tard roi de France sous le nom de Charles X.

Les Égarements de Julie, roman frivole, suivant l’expression de l’époque, est une étude des mœurs dissolues du xviiie siècle où les femmes semblaient diriger la société. Il s’agit d’une fille partie de très bas, qui s’élève par ses intrigues et ses charmes à une fortune relativement brillante, qu’elle finit, fait assez rare, par conserver.

Le livre est bien écrit et révèle un auteur maître de sa plume : les scènes érotiques y sont décrites sans banalité, et quand il aborde le genre critique il est toujours amusant.